Drapeaux rouges et Gwenn-ha-du

L'extrême-gauche et la Bretagne dans les années 70

Tudi Kernalegenn

Collection :

La décennie qui suit mai 68 garde une image impertinente et turbulente, brisant nombre de dogmes et d'habitudes. La Bretagne a participé activement à ce mouvement...réveil d'un peuple diront certains observateurs.
0 review
19,00 €
TTC

224 page(s) / 15,5x23 cm / Broché

ISBN : 2-84398-190-5

Disponible


Paiement Visa PayPal Master Card
 

Paiements sécurisés

Réveil d'un peuple diront certains observateurs, remarquant que la nouvelle génération semble s'émanciper du complexe de Bécassine pour affirmer au contraire son identité bretonne et ceci, non seulement sur le terrain culturel mais aussi sur les terrains socio-économique et politique. C'est cette politisation du fait national breton, plus particulièrement à partir de l'extrême gauche, que l'auteur s'applique à examiner. Par une analyse fine des textes, ce livre vise à mieux comprendre la pensée nationalitaire bretonne et permet, d'une part, de concevoir comment l'appréhension nouvelle du fait régional, au même titre que le féminisme et l'écologie, façonne l'émergence d'une nouvelle gauche, et d'autre part de voir les nouveaux changements à l'œuvre concernant l'image de la Bretagne.

Bio auteur

Tudi Kernalegenn est chargé de cours en sciences politiques à l'université Rennes-2 Haute-Bretagne.

Revue de presse

"Un travail utile, comportant de nombreux documents en annexe et donnant un état précis des sources qui facilitera grandement le travail de chercheurs éventuels."
Lire la note de Jean-Paul Salles, revue Dissidences

Aucun commentaire pour le moment

Vous aimerez aussi