Suicide et alcoolisme en Bretagne au XXe siècle

Sociologie – Histoire – Psychanalyse

Jean-Yves Broudic

Collection :

À partir d'un regard inédit sur la réalité bretonne du siècle dernier, ce propos ouvre une nouvelle perspective aux analyses sociologiques du suicide et de l'alcoolisme et apporte un autre éclairage sur certains enjeux de la clinique contemporaine.

0 review
20,00 €
TTC

240 page(s) / 15,5x21 cm / Broché

ISBN : 978-2-84398-306-1

Disponible chez l'éditeur


Paiement Visa PayPal Master Card
 

Paiements sécurisés

Il y a un siècle, la Bretagne était une des régions françaises où l'on se suicidait le moins. Depuis cinquante ans, elle est la région de France où l'on se suicide le plus : il y a huit fois plus de suicides chez les habitants des Côtes-d'Armor et du Finistère que chez les Parisiens. les analyses de cette mutation recourent à des approches sociologiques portant sur des transformations économiques et sociales contemporaines, le changement linguistique et un hypothétique matriarcat breton.
Le propos de l'auteur est autre : en considérant que le suicide ne peut se comprendre sans référence à des processus psychiques inconscients, il pose l'hypothèse d'une corrélation entre cette forte surmortalité et la rencontre par une grande partie de la population bretonne d'un réel traumatique au début du siècle.
Ce parcours conduit l'auteur à préciser l'importance de la réalité du trauma dans la région suite à la première guerre mondiale, à analyser les modalités du vécu subjectif du deuil de masse qui en résulta, à montrer les liens possibles entre ce contexte, la forte mortalité par suicide, les pratiques alcooliques si présentes également dans la région, et la mutation linguistique de la Basse-Bretagne.

Sommaire

Introduction


Chapitre I - Le suicide, fait social
La Bretagne et le suicide
Les analyses sociologiques
Aux limites du lien social
Annexes : données statistiques


Chapitre II - Le suicide, fait psychique
La théorie freudienne et lacanienne du deuil
La mort volontaire comme don réel
Un trait réel entre vivant et mort


Chapitre III - La Bretagne alcoolique ?
Données contemporaines
L’apport de l’histoire
Dépendance et dette


Chapitre IV - L’errance alcoolique
L’atrophie de la langue ou sa démétaphorisation
Les aléas de l’identification primordiale
Désaveu du Père et errance psychique


Chapitre V - Le réel de l’histoire
Précarité sociale et construction subjective
Le trauma et le deuil à l’issue de la première guerre mondiale
La première guerre et la Bretagne
Rupture sociétale et anomie subjective
Annexes : la Bretagne et la première guerre, sources et données


Chapitre VI - Réel de l’histoire et transmission
Éléments de transmission inconsciente
Une relecture des analyses sociologiques sur le suicide
L’alcoolisme, une réponse au désaveu du Père


Chapitre VII - D’une langue à l’autre
Le changement de langue : un traumatisme?
Un détour par Samuel Beckett
La lettre dans la cure analytique
Le traumatisme dans la langue


Conclusion
Bibliographie

Bio auteur

Jean-Yves Broudic est psychanalyste à Lorient, membre de l'École psychanalytique de Bretagne et de l'Association lacannienne internationale. Il est sociologue et formateur.

Revue de presse

"Cette approche par la psychanalyse contribue à jeter un regard neuf sur les questions qui taraudent la société bretonne depuis longtemps. Ce qui fait aussi son intérêt, c'est le détour inattendu qu'elle suscite par l'histoire, plus particulièrement par celle de la première guerre mondiale, et ceci l'année même du 90e anniversaire de la fin de cette guerre. Reste à savoir comment réagiront les autres disciplines. Le livre de J.Y. Broudic est bien documenté et très dense et discute quand il le faut de théorie et de méthode. Mais comme il propose aussi de multiples incursions en littérature, d'Albert Camus à Beckett, et qu'il présente nombre de vignettes et de cas concrets, il reste lisible même pour quelqu'un qui n'est pas familier des concepts de la psychanalyse."
Lire l'article de Fanch Broudic, sur le blog Langue bretonne


Lire la note de lecture parue sur le blog de l'Association lacanienne internationale


Trois questions à J.-Y. Broudic, par le CIRDD de Bretagne

Aucun commentaire pour le moment

Vous aimerez aussi