Doit-on croire les experts ?

Gérard Amicel

Collection : Ateliers populaires de philosophie 

Le recours massif du gouvernement aux cabinets de conseil est aujourd’hui dénoncé comme une véritable affaire d’État. Cette polémique est le symptôme de la défiance croissante de la population à l’égard de la parole des experts. Les citoyens contestent de plus en plus le monopole de la décision et de la connaissance par une élite de sachants. Mais l’erreur serait de considérer les experts et les profanes comme deux classes sociales et de s’enfermer dans l’opposition stérile entre l’élitisme et le populisme cognitifs. Le problème vient de la concurrence entre les savoirs. 

0 review
11,00 €
TTC

84 page(s) / 14 x 21 cm / Broché

ISBN :

A paraître
Date de parution : 07.09.2022


Paiement Visa PayPal Master Card
 

Paiements sécurisés

Être un expert dans son domaine, c’est rester un profane dans tous les autres. La spécialisation accroît donc notre dépendance épistémique. Alors peut-on vraiment compter sur le savoir des autres ? L’enjeu est de déterminer le meilleur mode de coopération cognitive, pour que les savoirs spécialisés puissent s’associer dans l’intérêt commun.

Bio auteur

Gérard Amicel, agrégé et docteur en philosophie, est professeur à Rennes. Il a publié aux éditions Apogée dans la collection « Ateliers populaires de philosophie » Le Sens de la vie (2014), La Monstruosité (2016), Que reste-t-il de l’avenir ? (2019) et Autopsie de la valeur travail (2020)

Aucun commentaire pour le moment

Vous aimerez aussi