Autopsie de la valeur travail

A-t-on perdu tout sens de l’effort ?

Gérard Amicel et Amine Boukerche

Collection : Ateliers populaires de philosophie 

Partant d’un état des lieux qui recense toutes les questions actuelles autour du travail, l’ouvrage montre la genèse historique de la centralité de la valeur travail, puis creuse la réflexion sur la crise qui la frappe. La société continue d’idolâtrer une valeur travail largement fantasmée. Quelles sont les alternatives pour échapper à cette illusion ?

0 review
15,00 €
TTC

164 page(s) / 14x21 cm / Broché

ISBN : 978-2-84398-634-5

Disponible
Date de parution : 04.03.2020


Paiement Visa PayPal Master Card
 

Paiements sécurisés

La valeur travail se meurt. Mais personne n’ose publier l’avis officiel de décès. Les discours puritains sur le sens de l’effort ne peuvent résoudre les problèmes générés par le travail : stress, burn out, suicides, précarité, etc. Ils visent au contraire à les masquer. Le progrès technologique réduit massivement le temps de travail. Les appels incantatoires à la valeur travail sont donc en contradiction avec la réalité économique contemporaine. Et l’idéologie du mérite est une hypocrisie cruelle en l’absence de toute proportionnalité entre le travail effectué par l’individu et son revenu. Partant d’un état des lieux qui recense toutes les questions actuelles autour du travail, l’ouvrage montre la genèse historique de la centralité de cette valeur, puis creuse la réflexion sur la crise qui la frappe. La société continue d’idolâtrer une valeur travail largement fantasmée. Quelles sont les alternatives pour échapper à cette illusion ? 

Sommaire

Introduction    


Chapitre I : État des lieux


Le chômage   


Le chômage différé   


Le chômage assumé   


Le chômage total  


L’entretien des chômeurs  


De la flexibilité à la précarité   


Le marché de la précarité   


Le management  


Management et esclavage   


L’épuisement au travail : le burn out   


Travail et rémunération   


Les inégalités de salaire   


Salaire et utilité   


Travail et temps   


L’illusion du temps libre   


Travail et sens   


Les bullshits jobs   


La perte de sens   



Chapitre II : L’invention de la valeur travail   


L’opposition traditionnelle entre le travail et la valeur  


La justice dans les transactions   


Le besoin comme étalon des échanges   


Économie domestique et chrématistique   


Valeur d’ascèse du travail et juste prix  


Le travail et la propriété   


Productivité et division du travail   


Formulation du problème de la valeur économique   


Valeur d’usage et valeur d’échange   


Travail incorporé et travail commandé   


Valeur et pouvoir   


La main invisible   


Égoïsme et sympathie   


Vanité et frivolité   


De l’économie domestique à l’économie politique  



Chapitre III : La crise de la valeur travail  


Critique de la propriété   


Possession et propriété   


Division du travail et force collective   


La critique de l’idéologie du mérite   


Inégalité des facultés et égalité des fortunes   


Valeur intrinsèque et valeur commerciale   


L’antinomie de la valeur   


Solution de l’antinomie   


Théorie de la valeur constituée   


La controverse entre Proudhon et Marx   


La carcasse du temps


Le fétichisme de la marchandise


Frivolité de la valeur


Le travail immatériel



Chapitre IV : Les perspectives


Le management éthique


Le slow management


Limites du slow management


La durée du temps de travail


L’amour du travail


Éloge de la paresse


Travail et salaire


L’avenir du salariat


Misère et pauvreté


Le revenu universel


Dissocier travail et salaire, une utopie ?


Loisir et temps libre


Du bon usage du temps libre


La force du capitalisme


La vertu de l’égoïsme


Egoïsme et vie collective


Le mythe du self-made-man


L’absurdité technico-économique


Capitalisme et religion


L’idolâtrie de l’économie


Sortir du capitalisme


La décroissance


Conclusion


Bibliographie

Bio auteur


Gérard Amicel, agrégé et docteur en philosophie, est professeur à Rennes. Il a publié aux éditions Apogée dans la collection « Ateliers po-pulaires de philosophie » Le Sens de la vie (2014), La Monstruosité (2016) et Que reste-t-il de l’avenir (2019) ?


Amine Boukerche, est titulaire d'un DEA de philosophie en bioéthique. Il est professeur de philosophie au lycée. Il a publié aux éditions Apogée De la fragilité de la démocratie (2015), La Citoyenneté républicaine face au libéralisme économique (2017), L’Algérie de Tocqueville, chronique d'une colonisation ratée (2018).

Revue de presse

Autopsie-valeur-travail_LeMonde(2-10-2020)

Aucun commentaire pour le moment

Vous aimerez aussi