recherche avancée

Jacques de Certaines

Jacques de Certaines

Jacques de Certaines, né en 1946 à Lyon, a fait ses études à Paris, Dakar, Nantes et Rennes et un stage post-doctoral à l’université de Harvard. Titulaire d’un doctorat d’État en physique et de deux doctorats de 3e cycle, respectivement en biologie et en sociologie de la science, il a fait presque toute sa carrière de biophysicien à l’université de Rennes comme directeur du laboratoire de résonance magnétique nucléaire en biologie et médecine de la faculté de médecine et chef du département de biologie du centre anti-cancéreux de Rennes.

En activité extra-professionnelle, il a été adjoint au maire de Rennes en charge de la recherche de 1983 à 1989, membre du Conseil économique et social de Bretagne et président de la technopole Rennes-Atalante de 1998 à 2006. Il a publié une dizaine de livres en français et en anglais sur les applications biomédicales de la résonance magnétique nucléaire, produit avec le CNED un film de vulgarisation scientifique (Prix du film scientifique au Festival de New-York) et écrit un livre sur les technopoles (Mention Spéciale du Prix Roberval en 1989). En 2007-2010, il a lancé Capbiotek, programme de développement des biotechnologies du conseil régional de Bretagne.

Il a pratiqué le parachutisme sportif pendant quinze ans et a été président de la Ligue de Bretagne de Parachutisme et membre du comité directeur de la Fédération française de parachutisme. Plaisancier depuis quarante ans, il a navigué avec son épouse sur les côtes françaises et anglaises, traversé vers l’Espagne, descendu jusqu’aux Canaries, fait le tour de l’Adriatique, de la mer Egée et de la mer Ionienne… et même fait une petite croisière autour du Horn et dans les canaux de Patagonie. Il a navigué pendant plus de dix ans sur multicoques avec sept participations au Trophée des multicoques et un chavirage nocturne au large de Groix. Il navigue maintenant sur MENEZIC, un OVNI 345.

Passionné d’histoire maritime, il a publié en 2002 Fricambault, une famille nivernaise dans la marine sous Louis XIII et Louis XIV qui est l’histoire, très légèrement romancée, d’une famille (la sienne) de marins (dont deux chefs d’escadre et deux commandeurs de Malte) retraçant de 1632 à 1704 toute la riche aventure des marines de Malte et du Roi. Ce livre a obtenu le prix de l’Aiguillon.
En 2008, il a publié aux éditions Ouest-France Objets de marin (illustré par Nono, dessinateur au Télégramme) qui est à la fois l’histoire et les petites histoires autour d’objets que le plaisancier ramène volontiers pour décorer son salon et rêver de son bateau pendant l’hiver. Ce livre a reçu en 2008 au Salon nautique de Paris le prix Albatros, décerné par l’association de plaisanciers hauturiers Sail The World.
Un livre sur l’histoire d’un armateur nantais né à l’île de Ré, Jean Peltier, armateur à Nantes au siècle des Lumières est sorti à l’automne 2011 aux éditions Apogée. Ce personnage original a fait fortune comme négrier, a financé la publication des œuvres de Voltaire, soutenu la guerre d’Indépendance Américaine et milité pour l’abolition de l’esclavage avant de mourir ruiné.
Il a ensuite publié un essai concernant à la fois l’Histoire de la Bretagne et la création d’une marine de guerre au XIVe siècle : Deux chefs de guerre au Moyen Âge. L’Amiral Jean de Vienne et le connétable Bertrand du Guesclin.

Son dernier ouvrage aux Éditions Apogée est Secoue-toi Bretagne ! Un essai sur les enjeux de l'économie régionale.

4 article(s)

par page

Grille  Liste 

Par ordre croissant

4 article(s)

par page

Grille  Liste 

Par ordre croissant