recherche avancée

Morale après Auschwitz…? (Une)

Essai sur l'origine et le fondement des valeurs

Nathalie Monnin

La morale nazie n’a pas renversé mais inversé les valeurs : comment un tel effondrement moral a-t-il été possible ? Comment l’idéologie nazie a-t-elle pu susciter aussi peu de refus, voire autant d’adhésion ?
La thèse ici présentée consiste à dire qu’un discours politique ne prend sens que parce qu’il rencontre des dispositions psychiques qui lui reconnaissent du sens. Nous proposons de plonger au coeur de la subjectivité pour comprendre comment s’y forgent les valeurs.

11,00 €
2017
80 pages / 14x21,5 / Broché
ISBN : 978-2-84398-493-8
Disponible le 13/03/2017
Éditions Apogée


En savoir plus sur le ou les auteur(s) : Nathalie Monnin -
Dans la même collection : Ateliers populaires de philosophie -

Morale après Auschwitz…? (Une)

Plus de vues

  • Enlarge

Cliquer sur le picto pour voir l'image en entier 

« Mais se sont-ils jamais sentis coupables ? Nous n’en avons pas la moindre preuve », constate Hannah Arendt lors de sa recension du procès d’Eichmann, procès qui mit en avant, de manière bien plus flagrante qu’à celui de Nuremberg, à quel point les dirigeants nazis étaient convaincus d’avoir bien agi. Remplacer la loi de l’État par la parole du Führer, et l’humanité par la race aryenne ne les a pas indignés. La morale nazie n’a pas renversé mais inversé les valeurs : comment un tel effondrement moral a-t-il été possible ? Comment l’idéologie nazie a-t-elle pu susciter aussi peu de refus, voire autant d’adhésion ?
La thèse ici présentée consiste à dire qu’un discours politique ne prend sens que parce qu’il rencontre des dispositions psychiques qui lui reconnaissent du sens. Nous proposons de plonger au coeur de la subjectivité pour comprendre comment s’y forgent les valeurs.

Date d'office 13 mars 2017

Utilisez un espace pour separer les mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.

Rédigez votre propre commentaire

Vous commentez : Morale après Auschwitz…? (Une)

Table des matières


Introduction


Chapitre 1 : L’inversion des valeurs


Renversement et inversion
Comment l’inversion est possible


Chapitre 2 : La structure téléologique de la valeur


La valeur n’est pas un fait 
La structure de la valeur 
L’être de la valeur 
Une expérience sans valeur est-elle possible ? 
Bilan 


Chapitre 3 : La fondation intersubjective de la morale 


« L’union intime du Moi avec son milieu » 
Le moi comme valeur (fin en soi) 
Temporalité et affectivité 
Des systèmes éthiques 


Conclusion 


Bibliographie 


Table des matières


Remerciements

Nathalie Monnin, agrégée de philosophie, est depuis 2014 chef d’établissement. Elle a publié On ne naît pas femme : on le devient aux Éditions Pleins-Feux (2005), puis Sartre aux éditions Belles Lettres (2008). Une morale après Auschwitz est le troisième volet de ses réflexions publiées chez Apogée, après Qu’est-ce que penser librement ? et Une histoire de la vérité.

« La philosophie donne des clefs de compréhension du monde en puisant également dans les sciences humaines » explique Nathalie Monnin, directrice de la collection philosophie chez Apogée. « Dans le monde actuel, on a peut-être, plus qu'avant encore, besoin de saisir les choses, de chercher une vérité par soi-même. »
Lire l'intégralité de l'interview de Nathalie Monnin, Gérard Amicel et Amine Boukerche réalisée par Agnès Le Morvan dans Ouest-France (29/03/2017)

Du même auteur

Qu'est-ce que penser librement ?

Qu'est-ce que penser librement ?

Nathalie Monnin
11,00 €
Histoire de la vérité (Une)

Histoire de la vérité (Une)

Nathalie Monnin
11,00 €
 

Nous vous conseillons également