recherche avancée

Mobilité, la fin du rêve ?

Éric Le Breton

« Soyez mobiles ! », c’est l’idéologie de notre temps mais elle est, de toute part, assaillie de contradictions. Oui, la mobilité est une conquête de la démocratie et elle ouvre encore les horizons de la découverte. Mais elle épuise les citadins comme les ruraux et rompt les liens entre ceux qui sautent d’une ville à l’autre et ceux qui sont prisonniers de leur quartier ou de leur commune.


 

11,00 €
2019
96 pages / 14x21 / Broché
ISBN : 978-2-84398-509-6
Disponible le 06/03/2019
Éditions Apogée


En savoir plus sur le ou les auteur(s) : Éric Le Breton -
Dans la même collection : Les panseurs sociaux -

Mobilité, la fin du rêve ?

Plus de vues

  • Enlarge

Cliquer sur le picto pour voir l'image en entier 


« L’urgence du sens », une série de livres accessibles avec un objectif ambitieux : détricoter des mots en vogue, points de passage obligé de discours convenus, « éléments de langage » innocents… qui sont en fait les outils idéologiques d’une pensée aussi puissante par ses moyens de diffusion qu’inepte dès lors qu’on la creuse.


« Soyez mobiles ! », c’est l’idéologie de notre temps mais elle est, de toute part, assaillie de contradictions. Oui, la mobilité est une conquête de la démocratie et elle ouvre encore les horizons de la découverte. Mais elle épuise les citadins comme les ruraux et rompt les liens entre ceux qui sautent d’une ville à l’autre et ceux qui sont prisonniers de leur quartier ou de leur commune. C’est à présent aux citoyens de se saisir de ces questions dans l’arène du débat politique.


 

Date d'office 6 mars 2019

Utilisez un espace pour separer les mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.

Rédigez votre propre commentaire

Vous commentez : Mobilité, la fin du rêve ?


Pour commencer : mobilité, un sujet politique


1. La mobilité dans le pacte social
des Trente Glorieuses


L’aliénation récompensée


Les grands récits mobilitaires : modernisation,
libération, aliénation


La générosité de l’État apaise les conflits


La fin du rêve


Les territoires rompus (1) : métropoles
et armature métropolitaine


L’espace des innovations majeures


Les territoires rompus (2) : quartiers sensibles
et périurbain, rural et petites agglomérations


Les espaces d’innovations fragiles


De l’aliénation au fatalisme


2. La mobilité, un droit générique


Trois groupes mobiles : les métropolitains,
les navetteurs et les insulaires



Les métropolitains, un espace large et rapide,
technique et cher


Les navetteurs dans un espace régional organisé
par la voiture


Les insulaires et l’épreuve de l’assignation
mobilitaire


Le marché oublié de la voiture du pauvre


Espaces mobilitaires et ségrégation verticale


La dimension politique de la ségrégation
mobilitaire


La dimension servicielle de la ségrégation
mobilitaire



3. La mobilité, les épreuves à venir


L’épreuve du soi diasporique


L’épreuve écologique dans ses contradictions


L’épreuve du flux ou la mobilité comme invasion


Se ménager des oasis


Mobilité et démocratie


Le passant et l’habitant


Un député de la SNCF ? Une députée
de Facebook ?


Pour finir : l’ordre du mouvement doit advenir
au politique


 


 

Éric Le Breton est sociologue à l’université Rennes 2. Il est l’auteur notamment de Bouger pour s’en sortir (Armand Colin, 2005), de Domicile-travail. Les salariés à bout de souffle (Les Carnets de l’info, 2008) et de Pour une critique de la ville (PUR, 2012).


 

« Voilà un court essai, clair et percutant, conforme à l'esprit de la collection qui l'accueille, et qui s'attache à déconstruire l'injonction de mobilité. »
Lire l'intégralité de l'article de Jean-Michel Mestres paru dans la revue Urbanisme (jan-fév-mars 2019)

Nous vous conseillons également