recherche avancée

Histoire philosophique de la nature (Une)

Patricia Limido-Heulot

Depuis la révolution copernicienne qui a permis à l’homme de devenir comme « maître et possesseur » de la nature jusqu’aux préoccupations écologiques actuelles, comment la nature est-elle conçue par l’Occident ? La nature n’est-elle qu’une vaste étendue, un grand réservoir de matières premières et de denrées ? Ou bien, désigne-t-elle notre terre, ce bien commun et précieux que nous devons sauvegarder au nom des générations futures ? Cette petite histoire de la nature vise à retracer, dans ces grandes lignes, la manière dont le monde occidental a pensé la nature en oscillant entre mécanisme et romantisme.

11,00 €
2014
80 pages / 14x21,5 / Broché
ISBN : 978-2-84398-449-5
Disponible
Éditions Apogée


En savoir plus sur le ou les auteur(s) : Patricia Limido-Heulot -
Dans la même collection : Ateliers populaires de philosophie -

Histoire philosophique de la nature (Une)

Plus de vues

  • Enlarge

Cliquer sur le picto pour voir l'image en entier 

Le souci écologique et environnemental qui est le nôtre aujourd’hui diffuse une vision de la nature comme chose précieuse et vitale, comme notre terre et notre bien commun qu’il faut défendre et sauvegarder au nom des générations futures. Mais il n’en a pas toujours été ainsi. Depuis la Renaissance, l’Occident s’est construit sur la base d’une conception mécaniste et instrumentale de la nature et, à certains égards, la nature est encore pour nous un grand réservoir de matière premières et de denrées, un stock de ressources. L’enjeu de cet atelier vise à remettre en perspective la conception de la nature qui domine notre société présente pour comprendre en quoi les pensées écologiques actuelles restent attachées à une certaine idée de la nature directement héritée de la pensée classique


Utilisez un espace pour separer les mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.

Rédigez votre propre commentaire

Vous commentez : Histoire philosophique de la nature (Une)

Introduction 7


I – La conquête de la nature 9
Renaissance et modernité : la maîtrise de l’espace 10
La révolution copernicienne 16
L’audace de la raison moderne 19


II – La révolution cartésienne 23
Du doute radical au cogito 24
La substance étendue et le monde physique 28
Le morceau de cire 30
Le mécanisme cartésien 35
Cosmologie antique vs physique moderne 38


III – Maîtres et possesseurs de la nature 45
Une philosophie utile à la vie 46
Les fruits de la technique 48
La modernité : dualisme et domination 53


IV – La nature en question. Réactions d’hier et d’aujourd’hui 57
L’Église et la disqualification de la nature 58
Le dédoublement du monde 63
La nature romantique 65
Quelle conception de la nature aujourd’hui ? 68
La terre vue du ciel 69
Avons-nous des devoirs vis-à-vis de la nature ? 71
Nature et écologie 74
Habiter la terre 76


Bibliographie indicative 78


Table des matières 79

Patricia Limido-Heulot, agrégée et docteur en philosophie, enseigne à l’université Rennes 2 Haute-Bretagne. Elle a publié un ouvrage consacré à Ingarden et Husserl, La Controverse Idéalisme-Réalisme (2001) aux Éditions Vrin et dernièrement elle a dirigé un recueil d’articles aux PUR : Roman Ingarden. La phénoménologie à la croisée des arts (2013).

À lire l'article de Jean-Baptiste Gandon dans Les Rennais (janvier-février 2015)


« Nous pensons que la philosophie est accessible à tous. Il suffit de bien expliquer », déclare Nathalie Monnin, présidente de la Société bretonne de philosophie (SBP) qui organise, tous les lundis, des ateliers populaires de philosophie dans un amphithéâtre du centre-ville de Rennes.
Lire la suite de l'article de Carole André paru dans Le Télégramme (19/03/2014)


Lire l'article d'Édouard Maret annonçant la naissance de la nouvelle collection philosophique d'Apogée « Ateliers populaires de philosophie » (Ouest-France, 13/03/2014)

Nous vous conseillons également