recherche avancée

Curiosités géologiques du Léon

De l'île d'Ouessant à l'île de Batz

Martial Caroff et Bernard Le Gall

La façade littorale et les îles du Léon, à découvrir de manière originale à travers leurs curiosités géologiques. Ce petit guide richement illustré réunit 22 sites remarquables par les roches et les minéraux, qui racontent une histoire vieille de 600 millions d’années…

19,00 €
2013
112 pages / 12x23 / 200 illustrations couleur / Broché avec rabats
ISBN : 978-2-84398-431-0
Disponible le 26/06/2013
Éditions Apogée / BRGM Éditions


En savoir plus sur le ou les auteur(s) : Martial Caroff - Bernard Le Gall -
Dans la même collection : Curiosités géologiques -

curiosites-geol-leon_couv

Plus de vues

  • curiosites-geol-leon_couvEnlarge
  • carte-leonEnlarge
  • curiosites-geol-leonEnlarge
  • curiosites-geol-leonEnlarge
  • curiosites-geol-leonEnlarge
  • curiosites-geol-leonEnlarge

Cliquer sur le picto pour voir l'image en entier 

Outre son originalité d’un point de vue scientifique, la géologie du Léon se caractérise par l’abondance des sites de grand intérêt patrimonial et touristique. À titre d’exemples : l’île granitique d’Ouessant, dont la géomorphologie résulte d’un grand cisaillement à l’échelle régionale ; les filons doléritiques de Brenterc’h, témoins de la toute première pulsation magmatique pré-atlantique ; les faciès de granite « en dents de cheval » de Brignogan ; ou les impressionnantes pegmatites à cristaux géants de la région de Plougoulm/Santec et de l’île de Batz. Une rubrique sera aussi consacrée aux formes étranges que prennent les rochers granitiques sculptés par la nature.
À cela, il convient d’ajouter l’important patrimoine mégalithique et monumental, que mettent en valeur les plus belles pierres à bâtir de la région. Le cairn de l’île Carn, l’une des plus anciennes constructions du Léon, mérite tout particulièrement le détour. Une sélection d’allées couvertes et de menhirs permettra d’avoir une vision d’ensemble du patrimoine préhistorique du secteur. Certains d’entre eux sont d’excellents marqueurs des variations du niveau marin au cours des derniers millénaires. Pour illustrer la diversité monumentale et architecturale, nous avons choisi de présenter une rubrique sur les stèles de l’âge du fer et une autre sur les phares, deux types de constructions fort différents mais emblématiques du Léon.



Date d'office 26 juin 2013

Utilisez un espace pour separer les mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.

Rédigez votre propre commentaire

Vous commentez : Curiosités géologiques du Léon

Avant-propos
Sommaire


Les Grandes familles de roches et leur genèse
L’histoire géologique du massif armoricain
Des pierres et des hommes


Les sites géologiques remarquables
N° 1 Les contacts magmatiques de Porsmilin
N° 2 Le Cisaillement des Pierres Noires à la pointe Saint-Mathieu
N° 3 Le complexe gabbroïque et les micaschistes de Porz Liogan
N° 4 Le complexe filonien de la presqu’île de Kermorvan
N° 5 Les fonds sous-marins de l’archipel de Molène
N° 6 L’île de Molène
N° 7 Déformation et magmatisme à Ouessant sud
N° 8 Magmatisme et déformation à Ouessant nord
N° 9 Les filons doléritiques de Brenterc’h
N° 10 Les deux granites de Porz Tévigné
N° 11 Le granite de l’Aber-Ildut à Melon
N° 12 Le granite de l’Aber-Ildut dans le Cisaillement Porspoder-Guissény
N° 13 Les diorites migmatitiques de l’île Carn
N° 14 L’embouchure de l’Aber-Benoît
N° 15 La morphologie sous-marine de l’Aber-Wrac’h
N° 16 Le complexe migmatitique de Plouguerneau
N° 17 Le granite de Brignogan
N° 18 Les enclaves de la baie de Goulven
N° 19 Les pegmatites du secteur de Plougoulm-Santec
N° 20 Le granite à grenat de l’île de Sieck
N° 21 Les diorites et les pegmatites de l’île de Batz
N° 22 Le granite de Carantec et son encaissant à l’île Callot


Théâtres de pierre
Un aperçu de la biodiversité du Léon


Annexes
Lexique
Quelques mots de toponymie bretonne
Pour en savoir plus

Martial Caroff est maître de conférences en pétrologie et géochimie magmatiques à l’université de Brest, il s’est d’abord consacré à l’étude des laves de Polynésie française, puis il s’est spécialisé dans le fonctionnement des chambres magmatiques. Il a aussi publié une série d’articles sur les roches plutoniques et volcaniques du Massif armoricain. Il est également romancier et auteur de livres documentaires pour la jeunesse, dont l’ouvrage de géologie : Les Pierres qui brûlent, qui brillent, qui bavardent (Gulf Stream Éditeur).


Bernard Le Gall est chercheur au CNRS, spécialiste de géologie structurale à l’université de Brest, il a étudié pendant une quinzaine d’années la tectonique compressive associée au front nord de la chaîne hercynienne ouest-européenne, de la Pologne à l’Irlande. Il s’est ensuite intéressé aux processus tectoniques et magmatiques enregistrés le long du rift est-africain, depuis Djibouti jusqu’à la Tanzanie, ainsi que dans la grande province magmatique Karoo, au Botswana et en Afrique du Sud.

Nous vous conseillons également