recherche avancée

Liscorno

Jacques Josse

Liscorno, village situé dans les Côtes-d’Armor, est devenu au fil du temps un point d’ancrage essentiel pour Jacques Josse. C’est là, à quelques kilomètres de l’océan, qu’a commencé son long cheminement en compagnie des écrivains. Il revient dans ce récit sur ses années fondatrices.

12,00 €
2014
96 pages / 11x18 / Broché
ISBN : 978-2-84398-445-7
Disponible
Éditions Apogée


En savoir plus sur le ou les auteur(s) : Jacques Josse -
Dans la même collection : Drapé de souffle -

Liscorno

Plus de vues

  • Enlarge

Cliquer sur le picto pour voir l'image en entier 

Dans Liscorno, du nom du village où a vécu Jacques Josse jusqu'à ses 18 ans, l'auteur tisse des liens étroits entre les escapades qu’il réalisait alors grâce aux livres et ce qu’il percevait, au même moment, de la vie alentour. Peu à peu le hameau isolé s’ouvre au monde. Des silhouettes sortent de l’ombre. Les visiteurs se nomment London, Kerouac, Hrabal, Ginsberg, Michaux... Certains se jouent de l’imaginaire du lecteur. D’autres se confondent avec les habitués du bar du coin. Tous donnent des coups de coude à celui qui met sa mémoire en route pour restituer la richesse et la densité de ces années.


Utilisez un espace pour separer les mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.

Rédigez votre propre commentaire

Vous commentez : Liscorno

Jacques Josse est né en 1953 dans les Côtes d’Armor. Il est l’auteur de plusieurs récits et romans, notamment Café Rousseau (La Digitale, 2000), Bavard au cheval mort et compagnie (Cadex, 2004), Les Buveurs de bière (La Digitale, 2005), Les Lisières (Apogée, 2008) et Cloués au port (Quidam, 2011), Terminus Rennes (Apogée, 2012).


Pour en savoir plus sur l'auteur, cliquez ici.

À lire sur le site Babelio (mars-juin-juillet 2014)


15 août 2014 : Jacques Josse reçoit le prix Loin du marketing 2014 pour l'ensemble de son œuvre (Ouest-France du 22/08/14)


À écouter l'entretien de Matthieu Dubois consacré à Jacques Josse et diffusé le 26 juillet 2014 sur Radio Univers (99.9 FM Combourg)


À lire l'article d'Agnès Le Morvan dans Ouest-France (2 juillet 2014)


« C'est ce mélange entre le touchant des écrivains lus et celui des vieux marins ou pauvres alcoolos qui confère à ce livre un charme certain. »
Lire l'intégralité de l'article de Denis Heudré dans le magazine en ligne Glaz (juin 2014)


« Le village un peu perdu en Bretagne devient le centre de l'univers où un être ordinaire s'est ouvert progressivement à la poésie du monde entier. »
Lire l'intégralité de la chronique de Jacmo dans la revue en ligne Texture, reprise dans la revue papier Décharge  (juin 2014).


« Josse a cette langue légère et souple qui, soudain, comme une rivière d’hiver s’élève, durcit, riboule, cahote, bref, devient un charroi d’eau tout d’un coup solidifié. »
Lire l'intégralité de l'article de Gilles Cervera sur le site Bretagne actuelle (28/05/2014)


« […] comme à son habitude, [Jacques Josse] prend seulement le rôle de pivot du regard mais laisse tout l'espace de la scène aux autres, et aux livres. »
Lire l'intégralité de l'article d'Antoine Emaz sur le site Poezibao (21/05/2014)


« Jacques Josse sait faire parler ces veilleurs de brume, ces guetteurs de rêve, et résonner à leur contact d'un timbre grave, profond, humain accordé à l'humble lande […] »
Lire l'intégralité de l'article d'Albert Bensoussan dans La Nouvelle Quinzaine littéraire (du 1er au 15 avril 2014)


Lire la chronique d'Yvon Bouëtté dans son blog Eireann, littérature d'Irlande, de Bretagne et d'ailleurs… (28/03/2014)


« […] ce poète sait mieux qu'un autre chanter la mer et la mort, pas celle qui se tait, mais celle qui parle. Pour Jacques Josse, les morts sont vivants, et c'est la parole qui les fait vivre, qui jette tous ces "éclopés de l'âme" sur les chemins de la mémoire. »
Lire l'intégralité de l'article d'Alain Roussel dans le blog La Pierre et le sel (27/03/2014)


« L’on retrouve ce qui était déjà présent dans Retour à Nantes, ce pouvoir surréaliste de faire surgir presque naturellement des personnages au détour d’un paragraphe. »
Lire l'intégralité de l'article de Marie-Hélène Prouteau dans le blog Terres de femmes (23/03/2014) 


« Liscorno est donc un monde d’embruns, de vent, de moissonneuse batteuse, de bars, de coups bus autant que d’histoires, entre vécu et fantasmes, de personnages, entre le grand-père, marin au long cours, et Jack London, qu’il plaît tant à son petit-fils lecteur de les avoir fait se rencontrer. »
Lire l'intégralité de l'article que la librairie belge Ptyx consacre à Liscorno (19/03/2014)


« Et si Jacques Josse évoque avec beaucoup de sensibilité ce qu'ont représenté pour lui (et représentent encore) ces lectures, je le trouve parfois plus juste encore, plus parfaitement juste, lorsque passe dans son récit un de ces hommes de peu, un de ces vieux marins à l'âme ravinée qui lèvent leur coude au zinc en noyant leur regard dans le miroir. »
Lire l'intégralité de l'article de Marc Villemain (18/03/2014) 


« On voit se former un regard sur le monde et sur les hommes qui est aussi celui d’un lecteur : les silhouettes des personnes dessinées par Jacques Josse (dont certaines évoquent parfois les personnages de Cloués au port) sont à mettre sur le même plan que les auteurs qu’il lit. »
Lire l'intégralité de l'article de Philippe Annocoque sur Hublots (17/03/2014)


« Liscorno est un beau récit conduit, comme Jacques Josse le fait toujours, par la forte énergie de son écriture et son emploi dynamique de l’imparfait. Il parle des écrivains qui sont entrés, livre après livre, dans la mansarde de la maison familiale où il a grandi. »
Lire l'intégralité de l'article de Dominique Dussidour et Laurent Grisel sur le site Remue.net (05/03/2014)


« Apologie de la lecture, du voyage et du peuple des vivants, ce livre est tout empathie. Il est aussi apologie de ce don des dieux aux hommes : les livres. »
Lire l'intégralité de l'article d'Éric Dussert sur L'Alamblog (3/03/2014)




Du même auteur

Journal d'absence

Journal d'absence

Jacques Josse (texte), Georges Le Bayon (dessins)
9,00 €
Vision claire d'un semblant d'absence au monde

Vision claire d'un semblant d'absence au monde

Jacques Josse
18,00 €
Lisières (Les)

Lisières (Les)

Jacques Josse
12,00 €
Terminus Rennes

Terminus Rennes

Jacques Josse
9,50 €
Rivière échappée (La) n° 11

Rivière échappée (La) n° 11

Collectif
11,60 €