recherche avancée

Charlézenn (La)

Anatole Le Braz (texte), Christophe Rouil (illustrations)

D'après une complainte bretonne, Anatole Le Braz nous fait découvrir la Charlézenn et nous livre sa vision du personnage. Sous sa plume, elle devient une femme au destin à la fois merveilleux et tragique. Christophe Rouil, artiste peintre lannionnais, se plonge dans le texte et sa version dessinée amène l'héroïne dans notre époque. Elle devient étrangère au temps. La magie de l'image transcende le texte d'Anatole Le Braz et la fée de la forêt bretonne devient une Colomba, une Carmen… Être intemporel, elle pourrait aussi bien vivre dans la jungle des villes contemporaines que dans les temps les plus reculés.

15,00 €
2010
64 pages / 24x24 / Illustrations couleur / Relié
ISBN : 978-2-84398-376-4
Disponible
Éditions Apogée


En savoir plus sur le ou les auteur(s) :
Dans la même collection :

Livre-charlezenn-anatole-le-braz-christophe-rouil

Plus de vues

  • Livre-charlezenn-anatole-le-braz-christophe-rouilEnlarge
  • Livre-4e-charlezenn-anatole-le-braz-christophe-rouilEnlarge
  • Christophe Rouil face à la CharlezennEnlarge

Cliquer sur le picto pour voir l'image en entier 

« Ce fut dès l'enfance une singulière fille, aux libres allures. Toujours grimpée dans les arbres, entre le ciel et la terre, comme un jeune chat sauvage, elle envoyait de là-haut sa chanson aux passants qui cheminaient en bas, dans la route. De qui était-elle née ? On n'en savait rien. On disait dans le pays qu'elle n'avait eu "ni père, ni mère". Elle n'avait rien à elle sous le soleil, pas même le nom sous lequel on l'avait inscrite au registre de paroisse. Si pourtant ! elle avait à elle sa beauté. Une beauté insolite, étrange, comme toute sa personne, comme toute son histoire ou plutôt sa légende. » (extrait)











Utilisez un espace pour separer les mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.

Rédigez votre propre commentaire

Vous commentez : Charlézenn (La)

Anatole Le Braz (1859-1926), né dans une famille d'instituteurs publics, fut professeur à  la faculté des lettres de Rennes et l'un des grands collecteurs de la littérature orale. Disciple d'Ernest Renan et de François-Marie Luzel, il fut un ardent défenseur de la langue bretonne tout en privilégiant une large ouverture sur le monde. Son œuvre, assez diverse, se compose de fictions, de récits de voyage et de conférences. La Charlézenn est une nouvelle tirée du recueil Vieilles histoires du Pays breton publié en 1897.


Né à Cherbourg dans le Cotentin en 1959, Christophe Rouil, peintre dessinateur, signe la page « Date » du Monde pendant sept années et de cette collaboration naîtra la décoration de l'événement célébrant le cinquantenaire du journal. Il dessine aussi pour Hachette une nouvelle vision des classiques jeunesse, publie chez divers éditeurs et dans des revues. Depuis 2008, son travail sur Barbey d'Aurevilly lui permet de fusionner ses expériences d'illustrateur et de peintre. Artiste préoccupé par la figure humaine, il exploite toutes les techniques picturales sur des supports classiques ou improbables et expose depuis 1985 dans des galeries et des manifestations d'art contemporain. Il est représenté dans de nombreuses collections publiques et privées. L'œuvre d'Anatole Le Braz l'amène à mettre en scène les grands mythes celtiques et à s'interroger sur l'universalité des thèmes.

« Les dessins et peintures de Rouil, tantôt quasi impressionnistes, tantôt ciselés et précis, répondent impeccablement au texte. […] [La Charlézenn] à la rousseur rubescente, mêle hippie en haillons et princesse mythologique. Les images rajoutent à l'érotisme très diffus qui imprègne le texte. »
Nicolas Legendre, Le Mensuel de Rennes (avril 2011)


Lire toute la revue de presse

Nous vous conseillons également