recherche avancée

Chante-perce

Dominique Sampiero

C’est ici la jouissance sans corps dilatant les pupilles et le souffle. Chacun parle avec du sang retourné, de la salive qui refuse, au bord des rêves criant plus haut que l’ennui et qui pourrait nous étouffer, livides, épuisés par l’indifférence menaçant chaque jour notre émotion. Le froid des pierres sculpte cette langue de verre dans la bouche, coupante comme le froid de l’hiver. Se taire courbe les fronts sur la sagesse invincible des dormeuses

13,00 €
2015
112 pages / 14 x 21,5 / 13 illustrations en noir et blanc / Broché
ISBN : 978-2-84398-472-3
Disponible
Éditions Apogée


En savoir plus sur le ou les auteur(s) : Dominique Sampiero -
Dans la même collection : Poésie -

Chante-perce

Plus de vues

  • Enlarge

Cliquer sur le picto pour voir l'image en entier 

On en parle sur le blog

La chante-perce est l’outil que maniaient les Picaous, ces ouvriers du granite Bretons, pour creuser, dans la roche, l’orifice prévu au bâton de dynamite. Cette tige de métal produisait un son grave et les tailleurs de pierre perçaient en rythme dans les carrières ouvertes. Au cours d’un rituel d’initiation, ils recevaient également leur prénom de granitier pour la vie. Nommer autrement et creuser sont une tentative pour faire vivre cet héritage et dessinent dans ce livre les deux veines d’une ardeur au poème.



Utilisez un espace pour separer les mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.

Rédigez votre propre commentaire

Vous commentez : Chante-perce

1. Ardeur des petites légendes qui pourraient faire comme si on les avait oubliées
2. Brèves sur l’écriture pour les élèves du vent et de la présence
3. Comme une pierre dans la main
4. Tendresse du châtaignier
5. L’herbe grise
6. Petit traité des hautes herbes en Coglais

Dominique Sampiero, né en 1954, est un écrivain, scénariste et poète français originaire du Nord. Il est principalement connu pour la co-écriture de deux scénarios de longs métrages, réalisés par Bertrand Tavernier : Ça commence aujourd’hui, Ours d’or à Berlin en 1998 et Holy Lola en 2004. Il est récemment passé à la réalisation avec deux courts métrages : Notre dame des loques et On est méchant avec ceux qu’on aime. Il a reçu de nombreux prix pour ses romans, et notamment en 2014, le Prix Robert Ganzo pour l’ensemble de son œuvre et notamment pour son recueil La vie est chaude (Bruno Doucey, 2013).

« Un livre qui se lit comme si on s'allongeait dans l'apaisement de l'herbe, l'émotion de la forêt, l'enchantement enfin de la pierre et des pierres. Les mots y sont un doux voyage à travers la nature et l'humain, dans la grande beauté de ce monde même défaillant. »
Lire l'intégralité de l'article de Jane Hervé en ligne sur le site Le festival du livre et de la presse d'écologie (juin 2015)


« Avec ce Chante-perce, le poète polit le granit des mots qui donne sa saveur forte et fulgurante d'humanité à ce recueil. Son originalité est de promener son regard en altitude, à hauteur de nuages, sans renier la terre. Tendre et ardent, le cœur du poète vibre pour le présent. »
Lire l'intégralité de l'article de Marie-Hélène Prouteau paru dans le blog Terres de femmes (3/05/2015)