recherche avancée

Mémoire de Lazló

Yves Buin

«  Peu acceptent l’exigence de leurs inclinations les plus intimes. Peu accèdent à ce qui les gouverne. La majorité préfère subsister en deçà, observer de loin ses propres feux semblables aux navires d’une armada qui brûleraient, illuminant les eaux durant de longues heures dans la nuit. La majorité vit dans ce reflet et je me rangeai parmi elle. Notre flamme n’est tolérable que si nous ne nous y consumons point. Et moi, j’ai eu peur.  »

15,00 €
2012
112 pages / 14x21,5 / Broché
ISBN : 978-2-84398-422-8
Disponible
Éditions Apogée


En savoir plus sur le ou les auteur(s) : Yves Buin -
Dans la même collection : Piqué d'étoiles -

couverture-memoire-lazlo

Plus de vues

  • couverture-memoire-lazloEnlarge

Cliquer sur le picto pour voir l'image en entier 

Ce récit est un hommage à Herman Melville. L’auteur se glisse dans la peau d’un écrivain inconnu de la fin du dix-neuvième siècle devenu, par procuration, le narrateur d’un voyage lointain effectué par un autre, Lazló. Ce périple initiatique est une quête spirituelle et un long cheminement à la recherche de la connaissance et de l’amour absolu. Il s’effectue au gré de circonstances peu ordinaires qui mènent le héros à traverser des mondes étranges et peut-être même l’entremonde pour devenir légende.



REGARD 190 - Yves Buin et son livre Mémoire de... par regardezleshommesdanser











Utilisez un espace pour separer les mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.

Rédigez votre propre commentaire

Vous commentez : Mémoire de Lazló

Yves Buin a publié plusieurs biographies dont Thelonious Monk (POL, 1988/Le Castor Astral, 2002), Kerouac (Folio, Gallimard, 2006), Céline (Folio, Gallimard, 2009) et Paul Nizan, la Révolution éphémère (Denoël, 2012).

Écoutez l'entretien de Jehan Van Langhenhoven avec Yves Buin, sur Radio Libertaire (28 janvier 2013)



« Un texte large, un texte lumineux avec une force de récit initiatique. La forme classique au meilleur sens, m'a ravi. La langue est superbe. […] J'ai eu la sensation d'une sorte de prière, l'impression de lire un texte sacré retrouvé. Codes, mystère et limpidité. C'est un récit halluciné et parfaitement serein en même temps. En tout cas, c'est à cela qu'il invite le lecteur : hallucination et sérénité ensemble. »
Eric Sarner, cinéaste, écrivain, 17/01/13


« Curieusement, j'ai même eu le sentiment que ce "périple initiatique", bien qu'il se veuille à la limite des explorations possibles pour une conscience humaine, restait profondément humain justement […] »
Pierre Vandrepote, écrivain, le 22/01/13


« C'est un très beau livre, un récit initiatique qu'on n'entend plus dans nos contrées comme si, pour lui aussi, il n'y avait plus de place […] Il fallait oser. »
Philippe Raynaud, poète, 25/01/13


« […] Et puis l'écriture est très épurée, chaque phrase comme la quintessence d'une recherche, d'un raffinement, d'une exigence et d'une intransigeance. »
Claudie Blum, professeur de lettres, 25/02/13


« Le livre d’Yves Buin est un rituel qui nous entraine sur l’éternelle envie d’être soi. […] Il faut croire aux mots qui semblent venir d’un autre siècle. Ils portent en eux la modernité de notre monde disloqué. »
Lire l'article paru sur le site Froggy's delight


« Un hommage fervent et réussi à Herman Melville. »
Place publique (mars-avril 2013)

Nous vous conseillons également