recherche avancée

Immémorieuse (L')

Albert Bensoussan

« Seul en grande maison, isolé en cité, silencieux loin des vagues, cheval fourbu ou cachalot en grève  : narrateur saisi d’incertitude. Doit-on tout quitter et secouer ce sable sous les chaussures, sur les paupières ? Est-il temps de partir, mourir… un peu, beaucoup, passionnément… ? […] Pour l’essor, et la fuite, prière de liquider le gîte, dépeupler les murs, marchander sa peau d’ours, ainsi va toute chair. De prime abord, nécessité du diagnostic. Ce récit est un état des lieux. »

13,00 €
2012
80 pages / 14x21,5 / Broché
ISBN : 978-2-84398-400-6
Disponible
Éditions Apogée


En savoir plus sur le ou les auteur(s) : Albert Bensoussan -
Dans la même collection : Piqué d'étoiles -

Immemorieuse-albert-bensoussan-couverture

Plus de vues

  • Immemorieuse-albert-bensoussan-couvertureEnlarge

Cliquer sur le picto pour voir l'image en entier 

Au départ est la description de la ville. Mais laquelle ? Rennes où le narrateur a pris racine, ou Alger d’où il a fui ? Laquelle est choyée ou détestée, aimée ou rejetée ? Ce récit est un état des lieux — multiples, comme le sont ces visages qui défilent : l’épouse, maintenant en rade, entourée de roses blanches, mais aussi cette amoureuse d’antan dont le visage s’efface sur le cliché, comme le rivage abandonné ; et puis le fils exigeant, l’ami jaloux, les camarades, les comparses… La vie — la ville — est un choix, sur un coup de dé hasardeux, mais aussi un choc, à l’instar de cette boule rouge qui doit heurter les deux blanches sur le tapis du vert paradis. Le récit se déroule comme bandelettes de momie, instance faussement pérenne. Ce parcours d’un destin en raccourci fige le regard comme sur un album. Tout est de face, mais aussi tout reste flou, en profil perdu. Comme l’ingrate cité, ou la femme immémorieuse.











Utilisez un espace pour separer les mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.

Rédigez votre propre commentaire

Vous commentez : Immémorieuse (L')

Albert Bensoussan est né en 1935 à Alger, où il a passé sa jeunesse. Il est professeur agrégé d’espagnol au lycée Bugeaud d’Alger jusqu’en 1961. Assistant en Sorbonne en 1963, il a enseigné à l’université de Rennes-2 de 1978 à 1995. Il est également un grand traducteur d’auteurs hispanophones et il a notamment traduit en français, chez Gallimard, l’essentiel de l’œuvre de Mario Vargas Llosa. Il a publié Faille chez Apogée en 2011.

« Quiconque a navigué entre plusieurs langues sera sensible à ce chant d’amour. L’Immémorieuse, ici, est celle qui oublie à petit feu, mourant de page en page, mais qui, ce faisant, oblige celui qui l’accompagne à se remémorer le meilleur du passé, à le savourer, et à mettre des mots dessus, par instinct de survie, parce que, comme il est dit : "L’écriture nous sauve". »
Lire l'intégralité de l'article de Cathie Fidler, sur son blog Gratitude


« […] livre douloureux qu'on ne peut ouvrir sans émotion. »
Lire l'intégralité de l'article de Jacques Fressard, dans La Quinzaine littéraire, n° 1059 (du 16 au 30 avril 2012)


Lire le portrait d'Albert Bensoussan par Gérard Alle dans Pages de Bretagne (octobre 2013)


« La Bretagne était donc pour moi comme un cordon ombilical. J'y fis souche, et trente années durant  je fus un professeur aimé, comblé, avec des centaines, des milliers d'étudiants, qui furent ma seule progéniture. »
Lire la parole d'Albert Bensoussan dans Place publique (janvier-février 2014)

Du même auteur

Faille

Faille

Albert Bensoussan
12,00 €
Guildo blues

Guildo blues

Albert Bensoussan
14,00 €
 

Nous vous conseillons également