recherche avancée

Il me reste d'être l'ombre parmi les ombres

Henri Le Guilloux, résistant rennais (1906-1944)

Christian Poirier

Saint-Pol-Roux, Max Jacob, Robert Desnos… La jeunesse de nos plumes, la fougue de nos passions d'hommes libres dans la paix aléatoire osent la mémoire que nous leur devons.

15,00 €
2005
128 pages / 14x21,5 / Broché
ISBN : 2-84398-226-X
Disponible chez l'éditeur
Éditions Apogée


En savoir plus sur le ou les auteur(s) :
Dans la même collection :

Il me reste d'être l'ombre parmi les ombres

Plus de vues

  • Enlarge

Cliquer sur le picto pour voir l'image en entier 

Frères poètes qui connurent l'horreur : Saint-Pol-Roux, Max Jacob… « Il me reste d'être l'ombre parmi les ombres » selon la volonté de Robert Desnos et de combien d'autres qui, à l'image d'Henri Le Guilloux, vécurent en poésie jusqu'à la mort. Car la poésie est une lutte dans l'extrême légtimité du devoir de liberté, acte suprême de résistance face aux mots, au silence, à la barbarie. Que nous reste-t-il de leurs faits d'ombre et de leurs voix éteintes dans la crémation ?

Utilisez un espace pour separer les mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.

Rédigez votre propre commentaire

Vous commentez : Il me reste d'être l'ombre parmi les ombres

Christian Poirier est né à Rennes où il enseigne et se consacre aussi à la poésie des mots, des couleurs et des formes pour « creuser le manque » dans ce qu'il nomme « la marge ».