recherche avancée

Deux chefs de guerre au Moyen Âge

L’amiral Jean de Vienne et le connétable Bertrand du Guesclin

Jacques D. de Certaines

Avec une maîtrise certaine dans l'art de raconter l'histoire, Jacques de Certaines entreprend de restaurer la mémoire de Jean de Vienne, injustement resté dans l'ombre de Bertrand du Guesclin, bien qu'on lui doive l'organisation de ce qui sera la Marine nationale. Une biographie croisée recommandée aux amateurs d'histoire.

18,00 €
2013
176 pages / 15,5x23 / Broché
ISBN : 978-2-84398-428-0
Disponible
Éditions Apogée


En savoir plus sur le ou les auteur(s) : Jacques de Certaines -
Dans la même collection :

Deux chefs de guerre au Moyen Âge - Jacques de Certaines

Plus de vues

  • Deux chefs de guerre au Moyen Âge - Jacques de CertainesEnlarge

Cliquer sur le picto pour voir l'image en entier 

Jean de Vienne, amiral de France, et Bertrand du Guesclin, connétable, sont contemporains, ont combattu parfois ensemble pendant la guerre de Cent Ans, mais sont aussi différents que deux grands chefs de guerre peuvent l’être. Si le terrien du Guesclin a su construire une renommée qui n’a fait qu’amplifier après sa mort, le marin Jean de Vienne est resté pratiquement inconnu. Et pourtant, du Guesclin aurait-il obtenu ses glorieux succès contre les Anglais si Jean de Vienne n’avait gagné la suprématie sur la Manche ? Est-il légitime d’ignorer cet amiral qui fut le premier à organiser une véritable flotte de guerre pour le royaume de France ? L’histoire, reconstruite en fonction des idéologies successives, a glorifié Bertrand du Guesclin et ignoré Jean de Vienne. Il est temps aujourd’hui de restaurer la mémoire de celui qui doit être considéré comme le premier fondateur de ce qui deviendra la Royale puis notre Marine nationale.


Écoutez la série de trois courts entretiens de Jacques de Certaines avec Arnaud Wassmer sur RCF Alpha





Utilisez un espace pour separer les mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.

Rédigez votre propre commentaire

Vous commentez : Deux chefs de guerre au Moyen Âge

Préface
Introduction


Chapitre I. Deux familles si différentes
Chapitre II. La bataille de l’Écluse
Chapitre III. Bertrand et Jean contre les truands des « grandes compagnies »
Chapitre IV. Bertrand, l’accès à la renommée
Chapitre V. Première « croisade » de Jean : découverte de la mer
Chapitre VI. Bertrand, seigneur castillan
Chapitre VII. Jean, amiral de France
Chapitre VIII. Bertrand, traître ou patriote ?
Chapitre IX. Un amiral à la conquête de l’Angleterre
Chapitre X. Jean, diplomate en Espagne et en Bretagne
Chapitre XI. Dernières croisades de Jean


Notes sur l’ordonnance de Charles V, du 7 décembre 1373, portant règlement sur le fait de l’amirauté
Repères chronologiques
Index des personnages du XIVe siècle
Bibliographie

Passionné par l’histoire de la marine, Jacques D. de Certaines a déjà publié Jean Peltier, armateur à Nantes au Siècle des lumières (Apogée, 2011). Fricambault, une famille nivernaise dans la marine sous Louis XIII et Louis XIV et Objets de marins ont obtenu respectivement le prix de l’Aiguillon en 2002 et le prix Albatros en 2008.


Pour en savoir plus sur l'auteur, cliquez ici.

Lire l'article de Pascal Frappier dans Ouest-France du 8/04/2013


« Comme il a beaucoup lu et que sa plume est élégante, de Certaines nous restitue avec parfois une belle simplicité quelque chose du parfum de l'époque. »
Lire l'intégralité de l'article de Georges Guitton dans Place publique (mai-juin 2013)


« Portrait croisé de ces deux contemporains du XIVe siècle doublé d'un hommage lige de leur descendant, qui n'en observe pas moins la rigueur du passionné d'histoire de la marine. Faisant foin de la "pesanteur idéologique et nationaliste" de l'histoire de France officielle. »
Extrait de l'article paru dans Le Trégor du 23/05/2013


Lu dans le n° de décembre du magazine Bateaux : « Un passionnant parallèle historique entre un roman oublié (l'amiral Jean de Vienne) et un terrien célèbre (Bertrand du Guesclin), d'où il ressort que le premier, à qui la France et sa marine doivent beaucoup, aurait largement mérité un peu de la gloire du second ! »


« On peut dire que Jean de Vienne fut le premier artisan de la puissance navale de la France. »
Lire l'intégralité de l'article de Guillaume Lenoir dans Culture Normande (avril 2014)

Du même auteur

Jean Peltier, armateur à Nantes au Siècle des lumières

Jean Peltier, armateur à Nantes au Siècle des lumières

Jacques D. de Certaines
18,00 €
Secoue-toi Bretagne !

Secoue-toi Bretagne !

Essai sur les enjeux de l'économie régionale
Jacques D. de Certaines, Jean-Louis Coatrieux, Jean-Pierre Coudreuse, André Lespagnol
18,00 €
 

Nous vous conseillons également