recherche avancée

De l'or havanais

Laurine Rousselet

« […] tandis que les hôtels emblématiques triturent de l'international à tout vent, les Cubains s'agglutinent pour se tenir froid dans leurs ruines. Une telle sûreté est un remuement de peurs. Mais le geste pour s'y intéresser n'existe pas. L'État organise toujours de la sublimation en vue d'un engourdissement de l'esprit à orientation d'un gel total ! » (extrait)

13,00 €
2010
80 pages / 14x21,5 / Broché
ISBN : 978-2-84398-361-0
Disponible
Éditions Apogée


En savoir plus sur le ou les auteur(s) : Laurine Rousselet -
Dans la même collection : Piqué d'étoiles -

De l'or havanais

Plus de vues

  • Enlarge

Cliquer sur le picto pour voir l'image en entier 

On en parle sur le blog

« Cuba est un corps malade parce que gravement déçu par sa tête qui lui avait promis de changer la vie. Comment oublier pareille promesse quand l'esquisse de sa réalisation a circulé dans vos organes ? Ce fut le début d'un bonheur qui s'est transformé en poison, et l'empoisonnement a infecté les membres, les actions, les pensées, les relations si bien que tout l'organisme s'est pris lui-même en horreur. L'existence est désormais de plus en plus coupée de sa propre vitalité, tandis que la tête continue à s'agiter dans l'illusion d'animer un corps qui lui est étranger… On connaît cette situation, mais de loin, abstraitement. On ne l'avait jamais éprouvée avant ce livre de Laurine Rousselet qui nous la fait ressentir physiquement. Sa force vient du partage de la vie quotidienne et, plus mystérieusement, d'une solidarité organique avec le corps collectif cubain. Il y fallait une écoute patiente, une attention aux nuances de la perception et de la communication non verbale et, surtout, une langue sensible à l'empreinte de l'Autre… » (Bernard Noël)

Utilisez un espace pour separer les mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.

Rédigez votre propre commentaire

Vous commentez : De l'or havanais

Laurine Rousselet (née en 1974) a consacré ses premiers écrits à la poésie et offre un second récit en prose De l'or havanais après L'Été de la 31e (Éditions L'Atelier des Brisants, 2007). Elle plonge, ici encore, dans la vérité du langage, porteuse de l'énigme de sa propre chance.

« L'Or havanais est une pierre à gratter "à force de dépouillement (de paroles crevées)" »
Lire l'article d'Amélie Amblard, dans Le Matricule des anges


« Ce livre met en corrélation la vie intérieure du poète par rapport aux frustrations des Cubains […] Traquer l'ailleurs, l'insoupçonnable, les vibrations pour s'opposer au sordide réal avec, en ultime recours, l'écriture."
Lire l'article de Gérard Paris, revue Diérèse


Écoutez Laurine Rousselet dans l'émission de Tewfik Hakem et Jacques Munier, À plus d'un titre, sur France culture

Du même auteur

Mise en jeu (La)

Mise en jeu (La)

Laurine Rousselet
15,00 €