recherche avancée

Mémoire d'hommes (précédé de) Les Matins bleus

Jean-François Dubois

« La Mémoire des hommes », c'est ainsi que se nomme le fichier du ministère de la Défense qui recense les fiches signalétiques d'un million trois cent mille soldats morts pour la France entre 1914 et 1918. Jean-François Dubois fait revivre la mémoire de quatre d'entre eux : deux oncles de sa mère et deux cousins de son père. Extraits de lettres, mélanges de dates, récits de batailles : qu'est-ce qui résume avec le plus d'exactitude la vie de ces sacrifiés ? Que privilégier ?

15,00 €
2008
112 pages / 14x21,5 / Broché
ISBN : 978-2-84398-301-6
Disponible
Éditions Apogée


En savoir plus sur le ou les auteur(s) : Jean-François Dubois -
Dans la même collection : Piqué d'étoiles -

Mémoire d'hommes (précédé de) Les Matins bleus

Plus de vues

  • Enlarge

Cliquer sur le picto pour voir l'image en entier 

« Un éclat d'obus qui vint te cueillir, te chercher, se perdre là où tu te trouvais. Marchant courbé dans un boyau, ou la tête rentrée dans les épaules en faction à un créneau de guetteur, ou assis dans la fausse sécurité d'un abri en train de boire du jus, de lire ou d'écrire une lettre, d'attendre que ça finisse… de dormir. Ou même, de la façon la plus vulgaire, aux feuillées, car la mort partout se moque de la posture dans laquelle elle saisit le vif. Un éclat d'obus. Peut-être pas plus gros qu'un grain de maïs et qui fait un trou net dans la tempe, d'où le sang jaillit avec de la cervelle. » (extrait)


« Les seuls récits, fictifs ou non, qui me touchent vraiment sont ceux qui rapportent la totalité d'une existence. C'est ce que j'ai essayé de faire, avec les éléments dont je pouvais disposer, pour deux oncles de ma mère et deux cousins de mon père, tous tués à la guerre de 14-18. » C'est la mémoire de ces hommes qu'il célèbre et nous livre aujourd'hui dans un texte où le récit et l'évocation se relaient sans relâche.
Les Matins bleus sont ceux qui succédèrent à la disparition de la mère de l'auteur. Celui-ci, en remontant le temps et la généalogie familiale, signe un livre de mémoire intense.











Utilisez un espace pour separer les mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.

Rédigez votre propre commentaire

Vous commentez : Mémoire d'hommes (précédé de) Les Matins bleus

Jean-François Dubois est né en 1950 à Châteaubriant. Il vit aujourd'hui à Blain (Loire-Atlantique). Il a publié plusieurs livres de poésie et de textes en prose, notamment Limonaires (Plein Chant, 1986), Les Unes et quelques autres (Plein Chant, 1989), Jamais bien loin (Le dé bleu, 1994), Corbeaux délicieux (Wigwam, 2001) et Il y a toujours un chien qui court sur la plage (L'escarbille, 2005).

"Non pas un roman, un de plus, sur fond de tranchées et de pilonnages, mais l’acte touchant d’une remémoration empathique, mais une réflexion simple et bien juste sur un gâchis insensé dont les familles ont été les premières à supporter l’insupportable et durable coût."
Lire l'article paru dans Chemin des livres n°21


"[…] Le travail sur la langue, sur les documents, la variété de tons de ce texte d'une grande richesse concentre en un nombre de pages minimum, les questions existentielles que pose la littérature. Pour qui ? Pourquoi ? Comment ? Quelle place pour le lecteur ?
Si le livre est un objet fini, il est sans cesse réinventé par celles et ceux qui posent les yeux sur ses lignes. Julien, Pierre, Hubert et Jules deviennent ainsi mille personnages changeants. Quel hommage pour leur mémoire ! Dans le court texte qui précède Mémoire des hommes, Jean-François Dubois aborde les mêmes thèmes en évoquant la mort de sa mère. Il emprunte à la littérature des images et des mots : " Et qu'importe si la phrase n'est pas de moi puisqu'elle est vraie ". Pour lui, l'oeuvre et la vie se confondent : " Je suis devenu cet homme qui ne peut s'empêcher de vivre ses émotions sans les rapporter à des écrivains, à des artistes ". Un écrivain qui ne se cache pas derrière son livre, mais se confond avec lui."
Lire l'article de Franck Mannoni, Le Matricule des anges

Nous vous conseillons également