recherche avancée

Figures inachevées avec vue sur la mer

Michaël Glück

« La voix dit qu'elle a vu le vieil homme. Qu'il a demandé Le chemin vers le soir. Jeanne sourit. Elle sait que la réponse de Louise fut annonce de son propre geste à l'intention du vieillard. Elles savent toutes deux que l'étranger est un inconnu. Elles savent aussi qu'il leur est familier. Qu'elles ne l'ont jamais vu et que pourtant elles l'ont reconnu… Cheveux blancs, cheveux d'ange. Un beau visage taillé par l'oubli… » (extrait)

15,00 €
2007
128 pages / 14x21,5 / Broché
ISBN : 978-2-84398-263-7
Disponible
Éditions Apogée


En savoir plus sur le ou les auteur(s) : Michaël Glück -
Dans la même collection : Piqué d'étoiles -

Figures inachevées avec vue sur la mer

Plus de vues

  • Enlarge

Cliquer sur le picto pour voir l'image en entier 

« Il est seul avec la fatigue. Il s'allonge sans quitter ces vêtements légèrement misérables, poussiéreux. Il aime l'odeur de la chambre, les draps à l'ancienne, lavés à l'ancienne, repassés par le grand vent, le miel des meubles et boiseries, celui vieilli des fleurs. Il est bien dans sa fatigue, dans la paix des choses. Il n'a besoin de rien, pas même du sommeil. Il est là, simplement là. Sans mémoire, sans mots. Ce qu'il ne cherche pas le trouve. Les paupières se ferment sur l'image d'une main qui devient une mouette. Il dort. Quand il se réveille, Madame est près de lui, assise sur l'unique chaise de la chambre. Elle ne dit rien, elle sourit. Elle lui offre le temps de ce sourire muet, le temps de revenir lentement vers les mots. » (extrait)

Utilisez un espace pour separer les mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.

Rédigez votre propre commentaire

Vous commentez : Figures inachevées avec vue sur la mer

Michaël Glück est né en 1946. Il est l'auteur de plusieurs récits et textes en prose, parmi lesquels : La Partition blanche (Éditions Verdier), Le Grand chantier (Via Valeriano) et La Ville est mosaïque (Éditions Cadex). Son recueil de poèmes Cérémonie d'exil (Éditions Jacques Brémond) a reçu le Prix Antonin-Artaud 2004. Il a, par ailleurs, écrit plusieurs textes pour le théâtre, dont Le Majeur (in Les Cinq doigts de la main, Éditions Actes Sud-Papiers) et Tracés (mis en scène à La Cartoucherie de Vincennes en automne 2006).