recherche avancée

Editions Apogée

  • Actualité de nos auteurs en décembre

    Posté le 30 Octobre 2014 par Éditions Apogée

    Déborah et Albert Bensoussan pour leur roman épistolaire Tobie et Léah
    -> jeudi 4 décembre (11h et 19h) et samedi 6 décembre (18h30) sur l'antenne de Radio Alpha (Rennes, 96.3 FM)

    Christel Douard pour ses ouvrages : Quimperlé et son canton, Les Bretons et la mer, Recherche, santé et patrimoine à Roscoff
    -> en signature le samedi 6 novembre à la maison de la presse de Pont-Aven


    Cet article a été posté dans Autour des livres

  • Questionnaire décalé de Jean-Marc Rosier

    Posté le 29 Octobre 2014 par Éditions Apogée

     

    Voici les questions posées par Lechoixdeslibraires.com et Lechoixdesbibliothecaires.com à l'auteur du magnifique récit Les Ténèbres intérieures.

    Qui êtes vous?
    Je suis une conscience qui marche, un individu arpentant l’opacité d’une folie plus entêtée que les autres, celle de l’écriture, sans doute parce que j’habite le divers d’une île, la Martinique. Tous les terriens habitent une île, mais ils n’habitent pas tous en Martinique. La terre est une île, n’est-ce pas ! La Martinique est plus qu’une terre rognée par la mer, un « anti-espace » comme l’écrit Édouard Glissant, sinon, pourquoi la nommerions-nous Pays. Peut-être par poésie. Et par prophétisme. Tous les Martiniquais sont poètes, tous les Martiniquais sont prophètes, pour endurer encore la souffrance de la perte de soi, pour être descendus, comme Orphée, comme Jonas, dans les profonds, et pour se tenir au bord des mondes visibles et invisibles des modernités maturée et vécue.

    Quel est le thème central de ce livre ?
    L’amour. L’amour qui est fort comme la mort. L’amour fou éprouvé dans les aérocosmes du sacré. Mes personnages, des êtres limites, évoluent dans l’univers de la conscience malheureuse de Hegel, mieux dans celui de la conscience torturée de Glissant. C’est cet univers qui détermine leur langage, leur « agir », leurs « croyances ».

    Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
    « L’amour est tout un poème de ténèbres. »

    Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
    Un mélange de jazz et de classique. John Coltrane et Chopin dans un concert baroque.

    Qu'aimeriez-vous partager avec les lecteurs en priorité ?
    L’imaginaire du divers. Le contrat des possibles. Le roman est un univers sans frontières. Il faut croire en cette grande idée de ne plus ériger des murs dans le roman. C’est le lieu de la relation, du relaté.

    Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond)
    Oui, je crois. L’attente du prodigieux silence de la nuit.

    Comment vous vient l'inspiration ?
    Je ne sais pas. Pour moi, l’écrivain, l’artiste est un voyant. Il est relié. Il est capable de rentrer en correspondance avec les multivers de son esprit. Tout artiste descend en lui-même. Si regarder en soi est relativement possible à tous, exprimer, révéler ce qu’on y voit, ce qu’on ressent, est d’une complexité autre. L’artiste perçoit le détail et le tout de mondes possibles, et s’efforce de leur donner corps.

    Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescent « un jour j'écrirai des livres » ?
    Par la lecture et par imitation. Le préalable à mon sens indispensable à l’édification de l’aspirant écrivain, c’est de toute éternité la lecture, cette activité intellectuelle qui consiste à oublier son propre corps, et jusqu’au train du monde dans lequel on est embarqué, dans le but recherché d’être littéralement plongé dans un Ailleurs, ou mieux emporté vers cet Ailleurs, cette destination que nous nous sommes choisie. C’est un « voyage, la lecture, à l’amont, à l’aval » de l’existence, peut-être bien les deux ; le roman est un cosmos, un univers fini, mieux une île. Lire c’est voir, entendre, savoir. Chaque fois que nous lisons, nous nous faisons « découvreurs ». Chaque fois que nous lisons, nous imitons pour ainsi dire les Anges, nous endossons leur tunique intemporelle, nous nous investissons de leur regard à la fois général et restreint, et nous devenons un Oeil absolu qui voit tout et rien d’autre que ce qui est montré (le détail comme l’ensemble), une Oreille absolue qui entend tout et rien d’autre que ce qui est dit, une Conscience qui sait tout et rien d’autre que ce qu’il lui est donné de savoir. Au surplus, le lecteur est à la fois dans l’abstraction comme dans le réel de ces univers. Mais il n’est pas un dieu pour autant. Il n’est au vrai qu’un moteur, un verbe d’action conjugué au présent. Le présent de la lecture. Le lecteur semble encore ignorer qu’il est le marionnettiste et le spectateur d’un théâtre-cinéma. S’il voit (et c’est en voyant qu’il insuffle le mouvement, et donc la « vie », à l’univers du roman), s’il entend, s’il sait, en revanche, et à la différence des Dieux, il ne peut intervenir, déplacer, à la seule force de son vouloir, les briques de cet univers. Le réordonnancement n’est pas dans ses prérogatives. Mais qu’importe, puisqu’il peut lui-même s’instituer Grand ordonnateur, architecte, machiniste. Il lui suffit d’écrire les lignes, la trame d’un nouveau cosmos, d’un nouvel univers, d’un nouvel Ailleurs. Encore faut-il qu’il sache le faire ! S’il est artiste, s’il est « voyant », il le saura. Cette « intelligence de la chose », ce « talent » ne s’acquiert à mon avis qu’à force de lecture, d’empathie avec les livres, et qu’à la condition d’être possédé par la folie du vouloir-écrire.

    Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lecteur) ?
    Enid Blyton : la série Le Club des cinq. Les romans d’aventure, d’anticipation (ceux de Jules Verne, de René Barjavel) de science-fiction (Isaac Asimov, HG Wells, etc.), Ti Jean L’horizon de Simone-Schwarz-Bart, Vendredi ou la Vie sauvage de Tournier, livres extraordinaires... Comment pourrais-je choisir ? Il y a tant de trésors déjà découverts et tant d’autres à découvrir.

    Savez-vous à quoi servent les écrivains ?
    C’est une question complexe. Maupassant a écrit quelque part : « Le public est composé de groupes nombreux qui nous crient : Consolez-moi ! Amusez-moi ! Attristez-moi ! Faites-moi rire ! Faites-moi rêver ! Faites-moi frémir ! Faites-moi pleurer ! Faites-moi penser ! Seuls quelques esprits d’élite demandent à l’artiste : Faites-moi quelque chose de beau, dans la forme qui vous conviendra le mieux, suivant votre tempérament. » Par ailleurs, il se peut que l’écrivain soit un témoin. Mais on ne peut pas se contenter de cette réponse. Tout art doit être basé sur une philosophie. Témoignant, l’écrivain agit. La fonction de l’écrivain, plus largement de l’artiste, est pour moi d’engagement.

    Quelle place tiennent les librairies dans votre vie ?
    Laissez-moi plutôt vous parler du libraire. Le libraire est ce regard qui m’accueille quand je pousse la porte de la librairie, cette voix qui me salue avec urbanité, ce passeur grâce auquel je fais l’aventure d’une rive à l’autre, d’un monde l’autre. Le libraire est un adjuvant, le teneur généreux du plaisir de lire.

     


    Cet article a été posté dans Entretien avec...

  • Dégustation de poésie à Plélan-le-Grand (35)

    Posté le 21 Octobre 2014 par Éditions Apogée

    Les textes de Jacques Josse — auteur entre autres du récit Les Buveurs de bière — vont croiser, le temps d'une soirée Steven Guyader, brasseur à Iffendic (samedi 8 novembre, 19h30 à l'artisterie "Jean-Pierre dans le Désordre" ).
    Entrée : 5 euros (réservation conseillée au 02 99 61 87 34).

     


    Cet article a été posté dans Autour des livres

  • Des auteurs Apogée au festival du livre à Quessoy (22)

    Posté le 9 Octobre 2014 par Éditions Apogée

     

    Retrouvez Guénane, Marie-Hélène Prouteau et Sylvia Kersusan pour la 5e édition du salon organisé par l'assocation Litt' et nature les samedi et dimanche 18 et 19 octobre.


     


    Cet article a été posté dans Autour des livres

  • Jean Kergrist aux Rendez-vous de l'histoire de Blois

    Posté le 6 Octobre 2014 par Éditions Apogée

    L'auteur de Trousse cocotte et Grosse déglingue présente son film Qui a tué Poulain Corbion ? le samedi 11 à 16h au grand amphi de l'école du Paysage et le mardi 14 à 16h à l'auditorium de la BAG G.


    Cet article a été posté dans Autour des livres

  • Rencontrez Pascal Glais

    Posté le 29 Septembre 2014 par Éditions Apogée

    le vendredi 3 octobre à la médiathèque de Plélan-le-Grand (35) à 19 h pour la présentation de son livre :
    expo âme du cidre


    Cet article a été posté dans Autour des livres

  • Conférence sur l'avenir économique de la Bretagne

    Posté le 26 Septembre 2014 par Éditions Apogée

    secoue-toi-bretagne

    Retrouvez Jacques de Certaines le mardi 30 septembre 2014 à 14h30 au Cinéma le Club 6 pour une conférence organisée par l'Université du Temps Libre de Saint-Brieuc.
    Plus d'infos ici.

     


    Cet article a été posté dans Autour des livres

  • Marie Le Drian reçoit le prix Jean-Bernard 2014

    Posté le 19 Septembre 2014 par Éditions Apogée

    L'Académie de Médecine vient de décerner à Marie Le Drian le prix Jean-Bernard 2014 pour son vibrant Corps perdu de Suzanne Thover, paru à l'automne dernier. Ce prix est destiné à récompenser chaque année une œuvre littéraire ayant trait à la médecine. Il a été remis lors de la Ve journée du livre de l'Académie nationale de Médecine le 16 décembre dernier.



    Cet article a été posté dans Autour des livres

  • Le Festival des sciences à Bécherel (35)

    Posté le 18 Septembre 2014 par Éditions Apogée

    Le dimanche 5 octobre, Maxime Hervé et Denis Poinsot présenteront de 15h à 16h30 les 2 petits volumes intitulés L'Évolution des espèces (1. Les preuves et 2. Les mécanismes). Cette présentation aura lieu dans le cadre de la 9e édition du Festival des sciences 2014 (du 26 septembre au 19 octobre) dans la Maison du livre (route de Montfort) à la cité du livre.


    Cet article a été posté dans Autour des livres

  • Conférence "Secoue-toi Bretagne, une analyse des enjeux de l'économie régionale"

    Posté le 18 Septembre 2014 par Éditions Apogée

    Rendez-vous ce soir (jeudi 18 septembre) 18h Amphi 4 en Sciences Économiques, place Hoche à Rennes pour participer à la conférence J. De Certaines et André Lespagnol.


    Cet article a été posté dans Autour des livres

Articles 21 à 30 sur un total de 201

Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. ...
  7. 21