recherche avancée

Automne sur la colline (Un)

Françoise Ascal

« Mardi 17 septembre 2002


Je cherche ton visage, Simon. Celui que tu aurais pu avoir. Celui qui a fait battre le cœur d'une jeune fille, quelque part dans un lointain village, avant ton enrôlement.


Je scrute les quelques documents que je possède, les photographies reproduites dans les rares brochures qui vous concernent, vous les tirailleurs sénégalais.


Il se peut aussi bien que tu sois congolais, guinéen, marocain ou algérien. Dans le langage populaire, on vous a tous confondus sous le même adjectif, sans tenir compte de vos diverses origines. Inutile de détailler, vous êtes des corps étrangers. » (extrait)

14,00 €
2003
80 pages / 14,5x21 / Broché
ISBN : 2-84398-138-7
Disponible
Éditions Apogée


En savoir plus sur le ou les auteur(s) : Françoise Ascal -
Dans la même collection : Piqué d'étoiles -

Automne sur la colline (Un)

Plus de vues

  • Enlarge

Cliquer sur le picto pour voir l'image en entier 

À travers une vingtaine de lettres, le temps d'une saison, une femme s'adresse à un jeune soldat, « un tirailleur sénégalais », mort en septembre 1944 lors d'un assaut décisif pour libérer la colline de Ronchamp, aux confins des Vosges. Cette colline, lieu privilégié de l'enfance de la narratrice devint soudain célèbre en 1955, lorsque Le Corbusier fut appelé à y reconstruire la chapelle de Notre-Dame du Haut, détruite par les bombardements. Au fil des lettres, mémoire intime et mémoire collective se mêlent pour interroger l'aujourd'hui. Des correspondances s'établissent entre la narratrice, le soldat, Le Corbusier et sa chapelle, la colline et son passé. Méditation sur le temps, sur la mort, sur le mal, entre détresse et espérance. Un automne sur la colline tente de rendre hommage à ce qui, en dépit de l'obscur, résiste et luit en chacun de nous.

Utilisez un espace pour separer les mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.

Rédigez votre propre commentaire

Vous commentez : Automne sur la colline (Un)

Françoise Ascal vit et travaille en Seine-et-Marne. De père franc-comtois, elle estime que son imaginaire a été entièrement façonné par le plateau des Milles-Étangs,où elle a passé tous ses étés jusqu'à l'âge adulte. Elle a commencé à écrire et à publier dans les années 1980, tout en animant un atelier d'expression plastique dans un centre médical pour adolescents. Ses livres, quelle que soit leur forme (récits, poèmes, notes de journal), tentent de poser quelques mots sur l'étonnement d'être vivant — cette énigme à déchiffrer, entre douleur et splendeur.


Pour en savoir plus sur l'auteur, cliquez ici.

Du même auteur

Cendres vives suivi de Le Carré du ciel

Cendres vives suivi de Le Carré du ciel

Françoise Ascal
17,00 €
Rouge Rothko

Rouge Rothko

Françoise Ascal
12,00 €
Issues

Issues

Françoise Ascal
13,00 €
Table de veille (La)

Table de veille (La)

Françoise Ascal
14,00 €
Rêve de verticalité (Un)

Rêve de verticalité (Un)

Journal de Rentilly - Autour de Gaston Bachelard
Françoise Ascal
17,00 €