recherche avancée

Jean Kergrist

Jean Kergrist

Jean Kergrist est né en 1940 en Bretagne intérieure. Après des études secondaires à Compostal (Rostrenen), il effectue deux ans de philo au grand séminaire de Saint-Brieuc. Il fait son service dans la marine, comme timonier sur un dragueur de mines, puis, pendant quatre ans, des études de philo esthétique en fac de Lyon et de philo de théologie au couvent dominicain construit par Le Corbusier à l’Arbresles (39). Il devient ensuite, durant 7 ans, compagnon de route de Vilar, Planchon, Kateb Yacine, Gatti, Dario Fo et Maréchal.

En 1975, il quitte le centre dramatique du Huitième à Lyon et créée son TNP (Théâtre National Portatif) avec lequel il tourne en Europe ses spectacles de clowns — atomique, informatique, agricole, cocogéma, docteur-chef, chomdu… — et spectacles de contes : Grand bal à Saint-Lubin, La Gavotte du cochon, Barouf en campagne. Il est également l’auteur de pièces de théâtre, longs-métrages et d’une vingtaine d’ouvrages dont plusieurs romans et quelques succès d’éditions, comme Les Bagnards du canal de Nantes à Brest (éditions Keltia, 19 000 exemplaires et aussi porté à l’écran pour France 3).


Il est aujourd’hui producteur délégué à France culture de documentaires pour l’émission « Sur les docks » et Armor TV, chaîne internet, d’une émission intitulée « Les Frères Jean », qu’il anime chaque dernier vendredi du mois avec Jean Lebrun (France Inter), avec création de courts-métrages humoristiques. Il espère pouvoir bientôt débuter le tournage d’un documentaire intitulé « Qui a tué Poulain-Corbion ? », tiré de son prochain ouvrage historique. Il reprend aussi parfois, lors de différentes manifs, sa tenue déjantée de sous-secrétaire d’étable aux colloques agricoles.

Il a publié Grosse déglingue et Trousse cocotte aux Éditions des Ragosses.

Visitez le site de Jean Kergrist

2 article(s)

par page

Grille  Liste 

Par ordre croissant
  1. Trousse-cocotte_couv_sur-idee-de-Marlu

    Trousse cocotte

    Jean Kergrist

    Tandis que son héros remonte la piste de divers trafics clandestins, Jean Kergrist file les métaphores pour notre plus grand régal, avec une langue verte et l'art du détail. Un roman noir certes, qui tient de la satire sociale, du dézingage anar et de la gaudriole, mais illuminé par un humour terriblement efficace.

    11,00 €

  2. grosse-deglingue-kergrist-couverture

    Grosse déglingue

    Jean Kergrist

    « Construire l’intrigue d’un polar n’est jamais bien sorcier. Je te fous un bon gros meurtre au chapitre un. J’imagine plusieurs présumés coupables au chapitre deux. Un commissaire, si possible anar, décontracté et finaud, aux pompes mal cirées, naviguant de suppositions en rendez-vous galants, chapitre trois et quatre. Après plusieurs fausses pistes — chapitre cinq – on pressent que le vrai coupable n’est pas du tout celui qu’on attendait, chapitre six. Cette surprise finale, destinée à corser la chute, signe l’auteur de polar professionnel. […] De la lessive récurrente pour vingt ans dans les laveries de gare et les stations d’autoroute.  »

    11,40 €

2 article(s)

par page

Grille  Liste 

Par ordre croissant