recherche avancée

Claude Herviou

Claude Herviou

Biographie de/par Claude Herviou

Je tends à partager cette pensée de Karl Kraus : « Je ne m’immisce pas volontiers dans mes affaires privées », bien que mes romans soient écrits à la première personne.

Voici une « géographie » sous la forme d’un abécédaire, rapide comme la vie :

 

Ailleurs

Naissance à Ferryville (actuellement Menzel Bourguiba, Tunisie) en 1954. Voyages.

Brest

Traversée des ruines d’après-guerre pour me rendre à l’école maternelle.

Cherbourg (Equeurdreville)

Les transatlantiques y appareillent pour l’Amérique.

« […] la coque commence à glisser […] Cela me faisait comprendre, de façon parlante, ce qui m’émeut surtout dans le sentiment de départ. On sentait, on voyait d’un coup qu’il y avait derrière cet ébranlement presque millimétrique, une extraordinaire pression. » Julien Gracq 

Premières lectures.

Dinan

Création de la librairie « L’Odyssée ». Famille. Enseignement.

Guichen

L’école avec ses porte-manteaux alignés : le collectif. Les escargots dans le jardin sont des animaux étranges.

Lesparre-Médoc

Les jeux de l’enfance, le vélo, la bibliothèque municipale, les platanes, les pins et l’océan tumultueux. Et l’assassinat de J.-F. Kennedy à la télévision : j’ai 9 ans.

Nantes

Rébellion. La mort approchée. Etudes de Lettres modernes.

Plouëc-du-Trieux

Vacances, liberté, galerie de portraits, arborescence familiale, terreau : guerres 14-18, 40-44. Chambre de L’Enfant de la zone des tempêtes.

Rochefort-sur-mer

J’ai habité en face de la maison natale de Pierre Loti.

Saint-Malo, Binic, Trestel, Lancieux, Plouha, Saint-Quay Portrieux, Pornic, Fouras, et autres plages et ports…

L’imaginaire.

Toulon

Sensations fortes, entre odeurs de café noir et croissants, et soleil, et palmiers, et portière brillante, bruyante : déjà, un « ailleurs », d’avant le langage.

4 article(s)

par page

Grille  Liste 

Par ordre décroissant

4 article(s)

par page

Grille  Liste 

Par ordre décroissant